Avec un nom aussi compliqué, pas étonnant que la PNL attise la curiosité. Certains décrivent la PNL comme le compagnon idéal pour changer et développer sa confiance, d’autres vous diront que la PNL permet de développer votre aura et d’influencer facilement les autres et enfin une petite minorité vous dira que la PNL est l’instrument du mal incarné pour manipuler les esprits faibles. Mais comment discerner le vrai du faux ?

En tant que praticien certifié en PNL, je vais lever le voile sur cette zone obscur du développement personnel !

La PNL est avant tout un outil. Il est donc neutre par sa simple définition, tout dépend de l’utilisation que vous en ferez. Par comparaison, prenons un marteau. Avec ce même marteau, il vous est possible de planter des clous pour bâtir une jolie maison pour votre famille. Par contre, vous pouvez aussi fracasser le crâne de votre voisin pour voir ce qu’il y a à l’intérieur. Le marteau est comme la PNL, il est neutre,  c’est l’utilisation que nous en faisons qui ne l’est pas.

Les origines de la PNL

La PNL est le résultat d’une alliance qui semblait de prime abord totalement inespérée. En effet :

  • A ma gauche, nous avons John Grinder, linguiste américain.
  • A ma droite, nous avons Richard Bandler, un mathématicien informaticien spécialisé en intelligence artificielle.

Nos 2 amis se sont associés et ont travaillé d’arrache-pied sur les méthodes de 3 grands thérapeutes reconnus :

J.Grinder et R.Bandler ont modélisé les aptitudes de ces 3 thérapeutes afin d’en tirer une méthodologie globale pour extraire les mécanismes de réussites de ces 3 formes de thérapie.

Pour faire simple, ils ont pris le meilleur de ces 3 thérapies pour en faire pseudo science des mécanismes de l’excellence. Ainsi, celui qui maitrise la PNL apprendra à exceller facilement dans le domaine qu’il souhaite.

Comment ça marche ?

En deux mots, la PNL modélise le comportement humain. Par des schémas et des graphiques, la PNL synthétise le comportement humain et son fonctionnement neurologique associé. Si vous êtes un geek qui souhaite comprendre le fonctionnement de l’humain, foncer, la PNL satisfera de la meilleur manière votre curiosité intellectuelle.

Globalement, la PNL répond à 3 questions :

  • Comment apprendre? Notre manière d’apprendre deux aptitudes différentes varie en temps d’apprentissage mais aussi en motivation et en efficacité. La PNL peut nous permettre de modéliser la meilleure stratégie d’apprentissage d’une aptitude afin de l’appliquer sur une autre activité et ainsi augmenter en efficacité.
  • Comment mieux communiquer ? Nous communiquons toujours, quand bien même nous ne parlons pas. L’efficacité, la flexibilité et le développement des relations saines sont des choses que l’approche PNL peut nous apprendre.
  • Comment changer? Le mécanisme de changement interne est un concept flou et abstrait aux yeux des personnes qui débutent dans le processus de changement. Sur cet aspect, la PNL nous fournit une modélisation du processus de changement simplifiée qui permet de créer nous-mêmes nos propres mécanismes de changement.

J’imagine déjà qu’une partie de nos lecteurs est en train de baver à l’idée de maitriser la PNL… Et je les comprends ! Seulement, je préfère vous prévenir tout de suite :

Maitrisez la PNL demande de l’investissement et beaucoup du temps. Pour prendre mon expérience personnelle, ça m’a pris un an avant de pouvoir profiter pleinement de certaines possibilités offertes par cette  science humaine.

Martin  : Et quel genre de bénéfices en as-tu tiré ?

Tout d’abord, j’ai une meilleure conscience de mes émotions. Je sais dire ce que je ressens avec précision tout en sachant pourquoi je le ressens. C’est très pratique car je sais rapidement quoi faire pour être de nouveau serein. Autre chose très utile pour mon métier de coach, je parviens aisément à créer une relation de confiance avec les personnes avec qui je discute. Compétence utile et agréable puisque, quand une personne se dévoile, les dialogues n’en sont que plus intéressants. Et enfin, à force d’observer activement les personnalités charismatiques, je suis parvenu à reproduire leur manière de s’exprimer, ce qui m’a permis de construire mon propre charisme.

Histoire de joindre l’utile à l’agréable, je vous propose dés maintenant une petite sensibilisation à la Programmation Neuro Linguistique, ceci afin de vous faire une réelle idée de ce qu’est la PNL.

Sensibilisation pour maitriser la pnl

PNL 3

1er concept de base de la PNL : La structure de l’expérience subjective

Quand nous vivons une quelconque expérience, il y  a « moi » et il y a l‘environnement. L’expérience subjective est  le vécue de notre expérience dans cet environnement. En PNL, notre expérience subjective est notre « modèle du monde ». Notre modèle du monde est unique et cela explique pourquoi une expérience est toujours vécue de manières différentes d’une personne à une autre. Ce n’est pas l’environnement qui change mais bel et bien la manière de vivre l’expérience qui change.

Chacun a un modèle du monde unique. Mais ce modèle du monde se divise en trois parties bien distinctes mais pourtant interdépendantes :

  • Les comportements externes constituent tout ce qui est observable de vous des yeux d’un inconnu. C’est la partie émergée de l’iceberg. Votre langage du corps, votre façon de parler sont des exemples de comportements externes.
  • Les états internes (ou plus communément appelé le ressenti): Ces ressentis peuvent être primaires (comme la sensation de faim ou de douleur physique) ou secondaires (émotions tels que tristesse, joie, amour).
  • Et enfin…Les processus internes. Cette partie désigne l’ensemble de nos pensées internes imperceptible pour un inconnu.

Les inconnus ne percevront uniquement la partie émergée de vos comportements . Par contre, les personnes vous connaissant, elles, en savent peut-être plus.

Comme je l’avais dit plus tôt, ces 3 domaines sont interdépendants. Un comportement externe est en général conditionné par notre état interne et nos pensées.

Selon la technique utilisée, la PNL peut intervenir sur chacun des 3 domaines : Vous en déduirez que les techniques PNL peuvent aussi bien effectuer de petits changements à peine perceptibles comme des changements beaucoup plus lourds.

Prenons un cas pratique

Imaginez que votre objectif est de prendre la parole en public sereinement. Si pour vous parler en public est quelque chose d’un peu effrayant mais faisable, il vous suffira d’avoir une bonne dose d’énergie au moment où vous serez devant votre public. Cette énergie transformera votre état interne et vous serez ainsi plus détendu.

->Pour une chose aussi simple, la technique de l’ancrage suffira largement !

Par contre, imaginez que vous avez eu un très mauvais souvenir lors de votre dernière prise de parole en public.  Vous vous êtes senti ridicule et cet épisode vous un peu traumatisé. Vous êtes victime d’un blocage. Vous redonnez de l’énergie ne servira à rien tant que vous n’avez pas déminé cet obstacle. Ici, l’usage de technique plus complexe sera nécessaire.

-> Dans ce cas précis, la technique du « changement d’histoire de vie » me parait bien adapté.

Néanmoins, la PNL est donc loin d’être une solution miracle à tous les problèmes psychologiques. En effet, pour des traumatismes lourds (accident de la route, perte d’un être très important, phobies,…) , la PNL ne sera pas suffisante. Mais paradoxalement pourtant, elle est capable de miracle si elle est bien utilisée.

2eme concept de base de la PNL : La  boucle du feedback

PNL 2

Connaissez-vous la notion de feedback ? Littéralement, feedback signifie « retour sur expérience ». En pratique, faire un feedback, c’est tirer les leçons d’une expérience vécue. Par exemple, lors de votre dernière gueule de bois, votre feedback était peut-être de moins boire la prochaine fois.

A noter aussi que les feedback peuvent être prononcés par des personnes qui vous entourent. Je vous encourage même à demander des feedbacks sur votre façon d’agir dans toute activité. Vous pourriez être surpris et parfois même découvrir des axes de progression.

La boucle du feedback est donc un concept de réajustement de comportement en fonction du résultat perçu. Cette fameuse boucle de feedback a son importance dans les relations humaines. Je dirai même que c’est le concept de base de la PNL à maitriser avant de se lancer dans des techniques beaucoup plus compliquées.  Sans une compréhension de la boucle du feedback, la PNL perd toute son efficacité. Cette boucle permet de comprendre comment certaines personnes attirent plus la sympathie que d’autres.

Ce que permet la maitrise de la boucle du feedback est avant tout de pouvoir mener l’interaction où bon vous semble sans que la personne ne s’y oppose pour autant. Il y a d’abord une étape où vous prenez bonne note du comportement de la personne, puis ensuite vous adoptez ses comportements (sans pour autant être le reflet de son miroir). Si vous y parvenez, le rapport sera établi et il ne vous restera plus qu’à mener l’interaction…

Prenons une situation où vous communiquez avec quelqu’un. Détaillons par étape la boucle du feedback :

  • 1. Il y a d’abord la Calibration. En fait, il s’agit de l’observation des comportements perceptibles de la personne en face de vous. Ces comportements peuvent être volontaires (l’interlocuteur montre quelque chose du doigt, parle avec une voix volontairement forte, tiens des propos agressifs,…) comme ils peuvent être involontaires (sa voix tremble légèrement, il a des tics de langages, il parle toujours en terme d’action concrète/abstraite). Calibrer demande avant tout une prise de recul par rapport à l’interaction. Il n’est jamais simple au départ d’analyser quelqu’un tout en l’écoutant attentivement. Cela demande un peu de pratique et de prise de recul
  • 2. Synchroniser. Technique qui a son importance dans l’établissement d’un bon rapport avec l’interlocuteur en face de nous. Se synchroniser avec la personne en face signifie s’adapter au modèle du monde de l’autre. Cette adaptation se fait grâce à tous les éléments que vous avez perçus lors de la calibration. Prenons par exemple, une jolie demoiselle installée dans un bar. Vous avez envie de lui parler. Pour établir un rapport de qualité avec cette demoiselle, il vous sera nécessaire de passer par une étape d’observation. Vous remarquez alors qu’elle a l’air plutôt détendu et qu’elle est vautré dans son siège. Vous en déduirez certainement qu’elle est dans un état plutôt relax. Vous vous synchroniserez alors en adoptant un débit de parole plutôt lent tout ayant une gestuelle le moins saccadée possible. Voila, vous vous synchronisez alors à cette personne. Cette approche permet une meilleur qualité d’échange où la personne en face de vous se sent beaucoup plus en confort.
  • 3. Le rapport. Dans cette étape vous communiquez avec la personne tout en restant synchronisé à celle-ci. Si la communication est bonne, vous pouvez alors conduire l’interaction.
  • 4. Conduire. Si vous avez fait un bon rapport, il vous est alors possible à votre tour de conduire l’interaction dans le sens où vous souhaitez qu’elle aille. Attention tout de même, conduire ne signifie pas commander. Une chose importante est de calibrer à nouveau suite à votre démarche de conduire. Si la personne en face de vous ne montre pas de signe d’opposition à votre guidage, vous êtes sur la bonne voie.

Voilà, vous avez un petit aperçu de la boucle du feedback !

Qu’apprend on ensuite avec la PNL ?

De nombreuses techniques existent en PNL. Cependant, il est inutile de vouloir apprendre les techniques sans maîtriser les 2 concepts cités au-dessus (La boucle du feedback et la compréhension de l’expérience subjective). En effet, la boucle du feedback doit être bien maitrisé afin d’orienter et d’adapter  les techniques que vous allez utiliser.

Par exemple, vous pouvez changer la perception d’un mauvais souvenir d’une autre personne. Pour cela, utilisez la boucle du feedback pour la mettre en confiance. Ensuite, invitez la à confier son histoire et sur quels aspects elle a été traumatisante. En la guidant, vous pourrez changer la perception de son expérience.

Par exemple si le mauvais souvenir de la personne est qu’elle s’est fait violemment engueulé par son supérieur, en la guidant bien, vous l’inviterez à imaginer la même scène mais avec son chef qui a perdu 30 centimètres et pris 30 kilos et qui parle avec une voix de schtroumph. Le sens de l’événement peut prendre un autre sens et même devenir quelque chose de drôle.

La métaphore est aussi un excellent outil que j’utilise pour faire passer un message subtilement. Il consiste à choisir un univers apprécié par la personne en face de vous et à raconter une histoire qui porte un message qui va l’aider. Je prends l’exemple d’un jeune membre de ma famille qui souffrait de harcèlement de ses camarades de classe. Étant un geek fan de RPG, je lui ai montré que la vie de tous les jours était un RPG, avec des obstacles à affronter, de l’expérience et des points de compétences à gagner. A l’heure actuelle, il est chef de sa propre bande et il est respecté dans la cours du lycée.

Faut-il maitriser la PNL pour faire du développement personnel?

J’aime beaucoup l’approche de la PNL. Étant un pur scientifique/geek à la base, j’intègre beaucoup mieux les concepts de changement et je visualise beaucoup mieux ce qui se passe en moi dans les moments de difficultés. Mais il n’empêche que je suis plus que sceptique face aux personnes me disant qu’elles vont se mettre à la PNL  afin d’optimiser leur développement personnel. Tout d’abord, je tiens à signaler que la PNL est avant tout un modèle parmi d’autres des interactions et changements humains et qu’elles ne constituent pas une vérité fondamentale. Ne vous étonnez pas de tomber sur d’autres modèles (analyse transactionnelle, communication non violente, …) qui peuvent parfois contredire le modèle de la PNL.

La question est : Peut-on faire du développement personnel avec la PNL ?

Alors OUI, c’est tout à fait possible. Mais dans certains cas, cela revient à vouloir écraser une mouche avec un bulldozer. Dans quels cas est-il intéressant de se mettre à la PNL pour changer ?

Voici une petite liste de conditions qui pose le cadre de l’apprentissage de la PNL. Si vous avez une majorité de réponse positive, prendre le temps d’étudier la PNL peut être une bonne idée.

  • 1. Pensez vous que votre processus de développement personnel va prendre du temps (au moins 6 mois)?
  • 2. Êtes-vous intéressé par aider à votre tour vos proches avec leurs petits problèmes du quotidien?
  • 3. Aimeriez-vous vraiment gagner en flexibilité et en adaptation?
  • 4. Êtes-vous prêt à investir au moins un an dans l’apprentissage de la PNL(temps minimal pour maitriser certains outils)?
  • 5. Êtes vous le genre à ne pas procrastiner?

Si vous avez une majorité de réponses positives, maitriser la PNL peut être une bonne approche pour la suite de votre périple. Si vous avez une majorité de réponses négatives, essayez un jour si vous avez le temps, vous verrez bien ;-).

Et vous, que pensez-vous de l’utilisation de la PNL ? Si vous souhaitez discuter autour d’une technique PNL particulière, faites le moi savoir dans les commentaires, je me ferai une joie de vous répondre

Incoming search terms:

  • quel execice a pratiquer en PNL pour prendre la parole en public (3)
  • Maitriser le Pnl (1)