Ce contenu est riche donc préparez vous à gagner en confiance juste en le consultant 😉

La quête de la confiance en soi

Depuis notre enfance, la confiance est perçue comme le Saint Graal, le but ultime de l’épanouissement et du bonheur. Elle est bien plus qu’une compétence à maitriser, elle est une quête ! Une fois menée à son terme, elle nous ouvrirait la voie royale vers une expression de soi sans limite et une relation à soi heureuse jusqu’à notre mort.

Et pourtant, très peu d’aventuriers mettent la main dessus ! La raison est simple : l’homme et la société ont tellement mystifié la confiance en soi qu’on ne sait ni exactement ce qu’elle est ni comment la développer… C’est ainsi que de nombreuses personnes racontent leur vie chez le psy en espérant que la confiance en soi vienne à eux comme par magie. En réalité la confiance en soi est déjà en chacun de nous et la développer n’est pas compliqué.

Pour réaliser cet objectif, faisons d’abord le ménage dans nos esprits : nous allons détruire les mauvaises idées reçues sur la confiance en soi !

1er mythe : La confiance est un don

Faux. La confiance en soi se développe uniquement par l’expérience. La confiance en soi sans expérience à posteriori, c’est comme vouloir garder une jolie plante sans l’arroser : Sans eau, la plante se dessèche puis meurt ! Il est impossible de développer ou de maintenir son niveau de confiance en soi sans passage à l’action. Ceux qui prétendent être confiant depuis l’origine se mentent à eux-mêmes : ils ont simplement été dès leur jeunesse confrontée à des situations difficiles et ont été forcé à gagner en autonomie pour les affronter en adulte.

Cependant, l’expérience à elle seule ne suffit pas pour développer sa confiance, il faut ajouter à cela un état d’esprit propice à son développement. Comparativement à la plante, l’état d’esprit est le terrain où elle va pouvoir germer !

En résumé : Confiance en soi = (Expérience) * Etat d’esprit

Considérez l’ « Etat d’esprit » comme une variable entre 0 et 1. 0 étant un état d’esprit fermé, borné et jaloux. 1 Etant un état d’esprit ouvert, curieux et optimiste.

2eme mythe : La confiance en soi est une compétence précise

Selon les livres ou la personne que l’on consulte, la confiance en soi peut se résumer à de l’audace, de l’estime de soi, de l’affirmation de soi, de la maitrise de soi, de la connaissance de soi ou même du charisme.

Mais dans toutes ces définitions, qui a raison ?

Bordel, comment pourrrions-nous avoir confiance en nous si chaque livre, chaque source, chaque personne que nous consultons nous donne une définition différente.

Ce serait comme vouloir faire du pain et obtenir une liste d’ingrédients différents selon les experts qu’on consulte.

Bref, si les avis divergent autant sur sa définition, c’est parce qu’ils ne font pas fait la distinction entre comment avoir confiance en soi et comment exprimer sa confiance en soi.

  • Exprimer sa confiance en soi peut se faire de 1000 manières différentes : certains font preuves d’audace, d’autres expriment leurs idées en toutes circonstances, d’autres font preuve d’un grand calme en situation de crise et de stress, d’autres savent gérer leur trac et faire profiter leur public d’un talent particulier,…
  • Par contre, la sensation d’avoir confiance en soi est unique. Prenez 1000 individus qui ont confiance en eux et demandez leur de décrire leur ressenti (mais pas leur manière d’être confiant), chacun utilisera ses propres mots mais la définition sera la même :

« Je suis bien ma peau, j’ai les pieds sur terre, je veux accomplir de nouvelles choses / nouveaux projets mais tout est déjà très bien comme ça aujourd’hui ! Ma vie a un sens, ce n’est pas tous les jours faciles mais j’aime cette manière de vivre ! »

Il n’y a qu’une seule manière de ressentir la confiance, mais il y a des centaines de manières de l’exprimer. On n’est donc pas confiant quand on a certain niveau d’audace, d’estime de soi et de charisme. Peu importe la manière avec laquelle les autres expriment leur confiance, seule votre manière d’exprimer votre confiance importe.

Pour rappel, dans mon manifeste de l’homme libre (E-book gratuit), je propose 2 exercices très complémentaires pour découvrir quelle est sa manière d’exprimer sa confiance en soi.

Note : A part certaines exceptions, ne vous faites pas arnaquer en achetant un livre « Comment devenir confiant » mais préférez un livre qui propose d’apprendre une compétence importante pour la réalisation de votre aventure personnelle.

3eme mythe : La confiance en soi est une compétence statique. Une fois qu’on l’a, on est tranquille

image

La confiance en soi est une compétence dynamique, qui doit être en perpétuelle mouvement pour se développer et se maintenir. Gagner en confiance en soi n’est pas l’affaire de quelques années pour être tranquille après. La confiance en soi doit être nourrit de nouveau objectif et de compétences à améliorer ou à apprendre.

La confiance en soi est comme un muscle. Vous avez la possibilité de la développer, la rendre plus résistante,… Dans le cas où votre niveau de confiance vous satisfait actuellement, vous devez tout de même la maintenir. Mais si vous ne l’exercez et ne l’utilisez plus pendant un certain temps, elle va s’atrophier la pauvre.

Si vous êtes un fan de fitness et de musculation, traitez votre confiance en vous avec autant de soin que les muscles de votre corps J

 4eme Mythe : Pour avoir confiance en moi, je dois forcément accomplir un nouveau projet ou m’investir dans une nouvelle activité.

C’est vrai et faux à la fois. Quand on a moins de 40 ans, je pense personnellement qu’il est bien plus gratifiant et stimulant de construire sa confiance à partir d’une nouvelle activité, en trouvant un nouveau travail, en s’investissant dans un nouveau sport, en se lançant dans l’apprentissage de la séduction ou en créant sa propre entreprise,… Voici les raisons :

  1. Une nouvelle activité permet de tirer un grand trait sur notre passé. Si vous avez vécu un moment difficile récemment (Rupture, deuil, échec personnel, échec professionnel), démarrer un nouveau projet est la meilleure des thérapies : Vu que l’on n’a aucune expérience dans le nouveau domaine et que tout est à apprendre, on peut s’accorder le droit à l’erreur et aborder une nouvelle activité avec l’état d’esprit d’un débutant curieux. En résumé, en démarrant une nouvelle activité, notre estime de nous-mêmes est neutre.
  2. C’est dans la nature de l’homme de découvrir, le simple fait d’apprendre augmente la confiance en soi
  3. Un nouveau projet est forcément source de difficultés et d’obstacles. Les nouvelles difficultés et les nouveaux obstacles qui vont se mettre sur votre chemin vont donc vous forcer à développer et à improviser votre confiance en soi. C’est plus facile de développer sa confiance par nécessité immédiate que de se dire « Je dois être confiant maintenant pour me sentir mieux après ».

Martin : Projets, projets, projets ! Tu me casses les couilles avec tes projets ! Je ne souhaite vraiment pas m’investir dans un nouveau projet, comment je fais ???

Bien sûr, vous pouvez devenir confiant sans nouveau projet, et dans ce cas, votre confiance en soi servira à mieux apprécier votre vie actuelle en changeant le moins possible vos activités et vos habitudes. Vous aurez alors moins d’obstacles extérieurs puisque vous ne démarrerez pas une nouvelle activité mais vous aurez plus d’obstacles intérieurs tels que surmonter ses baisses de motivation, se rappeler quotidiennement son objectif,…

De nombreux site de développement personnel vous aideront dans cette approche, ce n’est pas mon cas !

Mettons les choses aux claires, développer sa confiance, c’est comme développer un corps d’athlète :

  • Premier choix : Vous investir dans un sport que vous appréciez et intégrer une équipe.

Dans ce cas, même lors de vos baisses de motivation, vous aurez l’émulation de votre équipe et les prochains matchs qui vous forceront à persister malgré tout dans vos moments de baisse de régime.

  • Deuxième choix : Vous entrainer seul dans une salle de musculation/fitness.

Dans ce cas, personne ne vous forcera à vous entrainer et vous aurez comme seul motivation les gains futurs de vos entrainements. Cependant, pour obtenir des résultats similaires au premier choix, vous devrez perpétuellement maintenir votre niveau de pratique sans objectif autre que celui de développer ou de maintenir votre niveau.

En ce qui me concerne, j’ai développé ma confiance en devenant organisateur de soirée, apprentis séducteur, acteur dans une ligue d’improvisation, bloggeur, auteur de livre, coach en confiance en soi (et bientôt acteur de ma propre chaîne Youtube et globe trotteur). Sans ces activités, je n’y serai jamais arrivé. J’ai plusieurs fois essayé de gagner en confiance sans m’investir dans une nouvelle activité, je n’ai jamais persisté plus d’un mois.

En résumé, il n’est pas obligatoire de choisir une nouvelle aventure mais il est, selon moi, bien plus simple de procéder ainsi.

5ème mythe : Ambition et confiance en soi sont synonymes

image

Faux ! Autant il est bien mieux de développer sa confiance en soi dans une aventure personnelle, autant le degré d’ambition ne concerne que vous.

Il est tout à fait possible de développer sa confiance dans des activités qui ne tapent pas à l’œil ou qui n’attirent pas l’attention des foules… Et heureusement d’ailleurs ! Ce qui importe, c’est que votre projet donne un sens à votre quotidien.

Je connais un bon ami, vous le verriez en société, une vraie pile électrique : audacieux, charmeur, intègre et subtil. Et pourtant, il ne sert aucune grande cause, par contre, son quotidien est bourré de multiple petits objectifs personnels. En ce moment, son truc, c’est de construire de ses mains le mobilier de son appartement. Rien de bien passionnant à première vue, et pourtant, par son engouement, il parvient à contaminer ses interlocuteurs de sa lubie du moment.

Donc nouveau projet, oui, ambitieux, ça dépend de vous !

Être très ambitieux ne vous rendra plus heureux que si elle fait partie de vos valeurs

6eme Mythe : Je n’ai pas confiance en moi, je n’ai pas de chance !

image

Au contraire, vous avez beaucoup de chance. Si vous suivez les conseils de ce site, vous développerez votre confiance et vous connaîtrez la sensation nouvelle d’être bien dans votre peau 95% du temps. Ceux qui sont déjà confiant doivent s’investir dans des projets toujours plus complexes s’il souhaite développer ou maintenir leur niveau de confiance.

D’ailleurs, petite parenthèse, j’aimerai partager avec vous le syndrome de l’étoile déchue ?

Je nomme « étoile déchue », l’ensemble des hommes et des femmes qui ont été reconnus dans leur jeunesse pour quelque chose qui ne dépendait pas de compétences qu’ils ont du maitriser : leur beauté par exemple !

Durant l’adolescence et leur jeunesse (17 – 30 ans), ces futures étoiles déchues ont connu la joie d’être regardées, enviées et jalousées. Le problème n’est pas tant d’être regardé, envié et jalousé, non ! Le problème est qu’elles n’avaient rien à faire pour obtenir ce succès. Leur succès était « passif ».

Malheureusement, un jour arrivent où elles prennent conscience que leur beauté n’est plus. Elles ne sont plus les créatures de rêve qu’elles étaient auparavant, les autres ne leur donnent plus autant d’attention qu’avant. C’est ainsi qu’elles deviennent des  « étoiles déchues ». C’est ce qui peut expliquer d’ailleurs que les bombes sexuelles à gros seins sont réputées pour être des personnalités imbuvables qui ne parviennent jamais à trouver chaussure à leur pied. Quand elles deviennent des étoiles déchues, la chute est d’autant plus forte.

Pour poursuivre avec l’exemple des femmes, fort heureusement, toutes les femmes jolies ne sont pas des étoiles déchues en devenir. La plupart d’entre elles contourne le syndrome simplement en ayant une passion, un projet ou un vrai leitmotiv quotidien. Certaines étoiles déchues finissent même par accepter cette idée et se bougent les fesses pour obtenir ce qu’elles veulent. Par contre, une minorité choisissent de rester dans l’indifférence des autres quidams et choisiront de se soûler la gueule en se remémorant leurs anciens instants de gloire. Lol !

Bref, le syndrome de l’étoile déchue doit vous faire prendre conscience que le paradis d’un succès non méritée mène inexorablement à un enfer !

C’est donc une chance de ne pas avoir confiance en vous actuellement car vous allez apprendre et affronter de nombreux défis pour la développer ! Et même si un jour vous veniez à perdre, ce que vous aurez acquis, vous saurez comment faire pour le reconquérir ! Mais cette fois-là, vous aurez une véritable assurance en vos capacités à réitérer cette réussite !

7eme Mythe : Impossible de construire sa confiance si le succès ne croise pas ma route

15727535069_64e20efe59_o

Faux. Il est vrai que la réussite entraine la réussite. Mais penser que l’échec entraine l’échec est idiot. L’échec a aujourd’hui un impact négatif sur votre estime à cause du sens et de l’importance que vous lui accordez.

Cependant, je reconnais qu’il est très difficile d’accepter l’échec quand votre projet se résume à « Développer votre confiance ». En vous investissant dans une nouvelle activité, les échecs seront toujours au rendez-vous mais les succès aussi ; il suffira juste d’investir du temps et de respecter les « règles » imposées par la nouvelle activité.

Sans projet personnel, vous devrez inventez vous-même vos propres règles pour obtenir vos premiers succès dans votre quête de confiance en soi. Vous réussirez à accomplir vos premières victoires mais vous deviendrez vite gourmands en termes de succès, cela vous découragera et vous abandonnerez.

Simplifiez-vous la vie et investissez-vous dans un nouveau projet, il sera bien plus facile de récolter vos premières victoires !

Prenez un projet au hasard tel que créer votre propre chaîne Youtube. Même si vous ne parvenez pas tout de suite à réaliser des vidéos d’une qualité à la hauteur de vos espérances, vous accumulerez de nombreuses petites victoires (Maitriser progressivement le montage, réaliser un script,…) qui vous encourageront à maintenir vos efforts.

8eme mythe : La confiance en soi est la qualité la plus importante de toutes

A moitié faux (ou à moitié vrai). La confiance en soi est différente de la bienveillance, l’honnêteté ou la persévérance et il serait idiot de dire qu’il est plus important d’être confiant que d’être honnête ou persévérant. Par contre, la confiance en soi est la qualité qui mettra en valeur toutes vos autres qualités. C’est parce que vous aurez confiance en vous que vous aurez une bonne estime de vos qualités internes et que vous saurez les mettre en valeur avec assurance en société.

Vos réussites, vos accomplissements auront beaucoup plus de valeur à vos yeux et vous n’aurez plus de complexe à vous montrer tel que vous êtes auprès des autres. Comme le dit CoolPua, le coach qui m’a formé il y a plusieurs années de cela :

CoolPua : Sur un chèque, la confiance en soi est le 1 devant tous les zéros qui le suivent

 

Résumé de l’article

Voilà, nous avons détruit tous les mythes qui tournent autour de la confiance en soi. Si l’aventure vous motive toujours autant, vous êtes les bienvenus dans notre communauté ! Pour rappel, voici les 9 prises de consciences qui résument ce premier chapitre :

  1. L’expérience est l’essence de base de la confiance en soi !
  2. La sensation d’être confiant est une sensation unique et commune à tous. A l’opposé, la manière de l’exprimer et les compétences associées sont propres à chacun.
  3. La confiance en soi est dynamique. Vivre sur ses acquis et ne plus passer à l’action impliqueront une diminution de votre capitale confiance.
  4. S’investir dans une nouvelle activité est la manière la plus simple de développer sa confiance
  5. Développer sa confiance n’implique pas forcément d’être ambitieux.
  6. Apprendre à développer sa confiance est une chance qui vous permettra de vous endurcir et de développer une personnalité forte. Les personnes qui connaissent le succès sans difficultés sont vouées à l’échec et à la dépression.
  7. Pour accepter les périodes d’échec et de difficultés facilement, vous devez vous investir dans une nouvelle activité.
  8. Toutes vos autres qualités que la confiance sont importantes mais la confiance en soi met en valeur toutes vos autres qualités. Par analogie, sur un chèque, la confiance en soi est le 1 devant tous les zéros qui le suivent

Et dans le but d’introduire mon modèle simple de la confiance avant le prochain article sur le premier pilier de ta confiance en soi, à savoir l’audace, je te propose une 3e vidéo qui te résumera les 3 piliers de la confiance en soi

Cet article est l’introduction d’un projet ambitieux et fondamentale pour ceux qui veulent être bien dans leur tête : Le projet Confiance en soi. Etant donné l’importance de la confiance en soi, ce projet comportera 5 articles :

Auteurs des photos (dans l’ordre d’apparition) :

Thumbnail : andronicusmax

Trey Ratcliff

Alexia Scaramana

Martin Playing With Pixels