Théorie énergie émotionnelle

Ne ressentez-vous pas des fatigues un peu trop tôt dans la journée ? Vous n’êtes pas vraiment essoufflé mais épuisé psychologiquement. Vous avez la flemme en fin de journée alors que vous vous souvenez de votre motivation le matin même. Alors plutôt que de démarrer votre projet, vous avez donc envie de faire une petite sieste ou rien de très constructif.

Martin : Que se passe t-il ?

Seriez-vous en train de devenir vieux ? Ce n’est pas sûr. Depuis quelques mois, j’ai découvert une nouvelle manière de vivre qui peut changer la donne. A l’issu de ce changement, je réussi à vaincre ma fatigue quotidienne.

I/ Comment vaincre la fatigue avec la théorie de l’énergie émotionnelle

Chaque émotion que nous ressentons est censée être utile. Elles sont des signaux à interpréter pour comprendre nos états d’âmes :

  • La colère : Un besoin a été insatisfait et votre colère vous incite à le satisfaire immédiatement.
  • La tristesse : Un besoin a été insatisfait mais vous ne pouvez rien faire pour le changer, votre tristesse vous incite a vous replier quelques temps afin de faire le deuil de ce besoin insatisfait
  • Peur : Il y a un risque de danger et votre peur vous encourage à fuir le risque
  • Joie : Un besoin a été satisfait et votre joie vous incite à célébrer ce moment
  • Étonnement : Quelque chose de surprenant vient d’arriver, votre étonnement vous incite à vous focaliser entièrement dessus

Nos émotions nous portent donc un message. Mais ce message a un coût : il dépense de l’énergie. Plus l’émotion est intense, plus le message est important et et plus il vous coutera de l’énergie. Même sans activité sportive, une journée chargée en rencontre et en activité variée dépensent beaucoup plus d’énergie qu’une journée « je squatte chez moi ».

Il y a cependant une chose curieuse dans le quotidien de l’homme normale.

Quand notre homme ressent une émotion face à une situation présente, il va en générale, la camoufler, la refouler ou la chasser. Par contre, après que la situation soit passée, il va alors ressasser son émotion et va les vivres pleinement dans le fond de sa conscience. Même en étant assis dans son fauteuil, il va alors dépenser de l’énergie tout seul .

Un exemple tout con. Vous allez chez un commerçant pour acheter un paquet de pâte. Le commerçant ne répond pas à votre « bonjour » enjoué. Vous vous sentez alors un peu irrité. Mauvais réflexe, vous décidez de chasser cette émotion et de faire comme ci vous n’étiez pas du tout affecté. Vous ressentez alors un peu de gène puisque faire semblant demande de mimer un état d’âme qui ne correspond pas à ce que vous ressentez vraiment. Bref, vous sortez de la boutique en vous disant que vous avez réussi à passer pour quelqu’un de pas affecté. Alors que vous pourriez enfin vous sentir léger et vous diriger tranquillement vers chez vous, vous ressassez le comportement « impardonnable » du commerçant. Et là vous regrettez de ne pas lui avoir dit ses 4 vérités et c’est parti pour un revival de la scène avec un ressentiment encore plus fort qu’avant. Vous froncez les sourcils, votre estomac se noue et vous vous dites que la plupart des commerçants de Paris mériterait la mort… … … Jusqu’au moment où vous prenez conscience que vous allez trop loin et là vous soupirez un grand coup et vous passez enfin à autre chose !

Saviez-vous que vous avez perdu l’équivalent de quelques minutes d’effort intense d’un point de vue purement énergétique… ?

Et c’est dommage puisqu’il vous aurait suffit de faire un grand sourire au commerçant pour qu’il comprenne que c’est son devoir d’être plus aimable et tout aurait été mieux.

En résumé :

  • Dans le torrent de l’action, l’homme refoule son émotion, va ressentir alors du stress, ce qui va consommer encore de l’énergie.
  • Une fois dans le calme, l’homme va ressasser ce qui s’est passé, va alors avoir du ressentiment et du stress et va consommer encore beaucoup d’énergie.

Donc, dans le quotidien de l’homme normal, juste 2-3 regards ignorants, une poignée de main molle et l’insulte d’un clochard lui suffira pour être crevé à la fin de la journée ?

Oui et non, cela dépend de votre sensibilité et de votre réactivité par rapport aux petits problèmes du quotidien. La solution au comment vaincre la fatigue se trouve dans la stabilité émotionnelle. Savoir vaincre son anxiété et savoir gérer sa colère. Voici donc une liste de facteurs qui consomment énormément d’énergie émotionnelle et vous fatigue inutilement. Comment vaincre la fatigue ? Eh bien, supprimez une partie ou la totalité de ces activités et vous vaincrez votre fatigue très rapidement.

II/Liste des activités qui tuent la motivation

Pour une fois, il va falloir ne pas faire quelque chose pour gagner en motivation, la vie est belle hin ? Voici donc la liste des choses qui, en plus de dévorer votre énergie et votre motivation quotidienne, vont vous faire perdre beaucoup de temps !

  • Les infos télévisés, les émissions à scandales, les émissions de TV réalité et la surconsommation de série TV

La télévision est un médiat subi et rarement choisi. Vous pouvez tomber sur le reportage de 3 femmes violées par un homme fou qui a dévoré son fils au petit déjeuner,  ou sur l’enfer que vit un couple parce que leur voisin sont des addictes à l’heroïne ou, pire encore, sur des pages de pub aussi inutiles qu’agaçante,…

Bref la télévision consomme votre énergie en vous stressant par des informations tristes ou révoltantes. Malheureusement, même si vous voyez quelque chose de scandaleux, vous n’allez pas bouger de votre fauteuil pour changer les choses, il s’agit donc d’une dépense énergétique inutile.

Que faire ?

Tout simplement arrêté de regarder la télévision. Pour les infos, allez voir les gros titres des journaux et vous saurez tout ce qu’il faut savoir sur le monde actuellement. Pour le reste, il y a mille manière d’utiliser mieux son temps.

  • Les émissions de TV réalité et les séries

Enchainer des séries n’est pas si anodin. Lors de ma découverte de la série «Game of throne », je sortais moins de chez moi. Même quand j’arrêtai de regarder la série, j’avais la flemme de sortir et de partir réaliser mon aventure quotidienne habituelle.

Quand nous regardons une série, nous sommes émotionnellement attaché à l’intrigue. Même si l’intrigue n’est pas réelle, les émotions que nous ressentons, elles, le sont. Votre inconscient pense que vous vivez vraiment la vie des personnages auxquelles vous vous identifiez. Ces émotions, en plus de dépenser de l’énergie, trompe votre moi fondamental.

Si comme moi, l’émission vous donne l’impression de vivre ce qu’est le courage, la volonté et l’excitation d’une vraie aventure, c’est autant d’émotions et de choses que vous aurez moins envie de découvrir et de vivre par vous-même dans le monde réel puisque votre inconscient pense déjà reçu une réponse à ces désirs.

Que faire ?

Je pense cependant qu’un épisode par jour après une journée bien chargée est un bon deal. Car oui, dans notre quotidien, il faut s’accorder un peu de temps perdu. Les séries peuvent être un bon moyen de se remettre d’un événement sur lequel nous avons aucun contrôle. Si vous avez perdu un proche ou vous avez échoué à un examen par exemple. Dans ce genre de cas, une bonne série TV peut être un excellent remède dans un premier temps.

Sur le net, peu de réflexion qui ont été mené sur le fait de fantasmer sa vie. En général, coachs et thérapeutes se concentrent uniquement sur les projections négatives. Il me parait néanmoins important de vous révéler certaines conséquences du fait de trop « rêver sa vie ».

Nous rêvons notre vie lorsque nous pratiquons une activité routinière et sans danger (Chemin pour aller au travail, petite ballade,…). Notre mental nous emporte alors dans son flot de fantasme soit parce que nous sommes fiers d’un récent succès ou parce que nous souhaitons nous consoler de notre vie actuellement médiocre. Mais toujours vivre dans le futur ne peut que vous frustrer sur le long terme.

Observez par vous-même, vous allez voir. Reprenez le train train de la vie quotidienne et observé en toute curiosité le nombre de fois que vous vous projetez vers l’avenir (« Et si je faisais ça ?) ou dans vos souvenirs (« Et si j’avais fait ça? »). Vous revasser peut être sur le plaisir d’avoir un très gros salaire ou encore celui de mener une vie de star hollywoodienne choyé par les demoiselles. Mais vos fantasmes peuvent être plus raisonnables comme par exemple avoir une nouvelle voiture ou une petite amie sympa.

La rêvasserie dépense beaucoup d’énergie inutilement.

Que faire ?

Cela va vous sembler néfaste mais c’est pourtant un conseil qui a des résultats probants. A chaque fois que vous fantasmez sur le comportement que vous avez ou que vous vous imaginez bientôt gagner des millions, redescendez sur terre et affrontez la vraie réalité.

Je m’imagine en train d’embrasser mon rencard de demain, mais il y a tellement à faire avant d’y parvenir. Je n’ai aucune idée si je lui plais vraiment ou si je suis juste un gars qui l’amuse un peu. Je ne sais même as si elle va apprécier mes sujets de discussion. Donc on verra ça demain mais rien n’est moins sûr.

Je m’imagine en train de remettre en place mon collègue avec charisme mais en vrai, je vais faire comme d’habitude, je vais avoir le regard fuyant, je vais bougonner une ou deux phrases et rien ne changera… En vrai, la situation ne risque pas de changer si je continue de m’imaginer charismatique dans mes pensées mais qu’en réalité je suis juste mauvais dans ma manière de m’affirmer.

Devenez lucide, non, vous n’êtes pas encore un homme moderne, oui, vous avez encore beaucoup à apprendre et ce n’est pas en vous faisant des films que les choses changeront, bien au contraire. En devenant lucide, vous allez créer en vous un manque et vous allez inconsciemment et consciemment mettre toutes les chances de votre coté pour y parvenir.

Essayez et vous allez voir, vous serez surpris des résultats !

Attention cependant, il faut être lucide, c’est à dire être réaliste par rapport à ce que vous avez et êtes réellement. Ne vous descendez en disant que vous n’êtes qu’une grosse merde baveuse et que vous ne méritez rien dans la vie, ce serait contre productif…

  • Écouter de la musique pour ressentir des émotions

Bon j’adore la musique, mais je trouve juste dommage de voir des gens se mettre des « œillères » pendant leur temps de trajet alors qu’il y a tellement à observer et à vivre autour de soi. En écoutant de la musique que vous connaissez par cœur, vous recréez des états d’âmes que vous inspire ces musiques. Ce qui a pour conséquence de consommer votre énergie sur des vibrations que vous connaissez déjà, en bref, vous vous déconnectez du monde routinier pour vivre intérieurement quelque chose d’encore plus routinier.

Que faire ?

Stop la musique. Préférez profiter du moment présent et observer les choses qui vous entourent avec un regard neutre. Ou encore, essayez d’envoyer des sourires aux gens pour vous exercer à gagner en confiance. Ou apprenez à faire le vide dans votre tête.

A l’issu de ces changements d’habitudes, vous serez beaucoup moins fatigué, vous allez gagner beaucoup de motivation et d’énergie mais aussi beaucoup de temps. Pensez donc à trouver de nouvelles activités utiles à pratiquer et qui vous rendra fier de vous à l’issu de votre journée !

Maintenant, vous savez comment vaincre la fatigue, vous n’avez plus d’excuses pour être fatigué à partir de demain 🙂