Comment devenir Zen : l’enjeu de notre société moderne !

La spiritualité et la méditation sont des aspects de votre vie complémentaire à vos aventures.  L’éveil spirituel est un aspect important dans le quotidien de l’homme moderne mais il n’est pas aussi indispensable que son aventure ou sa mission en elle-même. Pour parler simplement, votre aventure, c’est Batman et la spiritualité, c’est Robin.

J’entends déjà de nombreuses personnes dans la salle lever la voix.

Martin : Au diable l’aventure ! Le bonheur n’est pas une destination, il est un chemin !

Ah, je l’attendais celle-là. Lors de débat, vous n’imaginez pas combien de personnes m’ont lancé cette phrase comme une formule magique qui me ferait taire et leur donneraient raison. Je leur répond toujours la même chose :

Moi : Oui, et un chemin est une infinité de petite destination. Alors dis-moi quelle est ton aventure ?

Bref, même si vous doutez encore que la spiritualité n’est qu’un accompagnement de l’homme moderne, laissez moi vous parler de l’utilité de celle-ci. Selon la société dans laquelle nous vivons, la spiritualité peut avoir des dizaines fonctions d’utilité différente. Dans notre société, elle est à percevoir comme un filtre, un filtre a pensée négative. Et rien de plus. Pour moi, cela constitue l’essence utile de la spiritualité.

Selon moi, trop de monde se réfugie dans la spiritualité pour oublier la médiocrité de leurs vies. Grâce à la spiritualité, leur médiocrité leur fait moins mal mais ils souffrent toujours. Cependant, avec le dosage adéquat, une bonne vie spirituelle peut vous aider à maitriser de nombreuses souffrances quotidiennes et, si vous la maitrisez bien, vous pourrez même vivre le cœur serein léger au quotidien.

Mais quelle est la bonne manière d’apprendre la spiritualité ? Comment ne pas perdre de temps dans des démarches inutiles et des méthodes inefficaces ?

Aujourd’hui, je suis d’humeur généreuse, je vous propose un article contenant 3 revues de produits phares dans le développement spirituel :

  • Le pouvoir du moment présent – Eckhart Tolle
  • La méthode SEDONA – Hale Dwoskin
  • Le Yoga

Après avoir fait la revue de ces produits, nous verrons comment devenir zen lentement et surement.

I/ Comment devenir zen avec le Pouvoir du moment présent

Comment devenir avec le pouvoir du moment présentLe premier livre dont je vais vous faire la revue s’intitule « Le pouvoir du moment présent ».

Savourer le moment présent: idée simple et révolutionnaire?

L’idée de base est celle-ci : Notre mental (concept très proche de l’égo) est une partie de nous qui a pris le contrôle de notre être et qui nous empêche de vivre dans le moment présent. En effet, notre mental a une nette tendance à nous emmener soit dans le passé de souvenirs marquants, soit dans le futur avec d’infinissable « Et si je faisais ça, qu’est ce qui se passera ? ».

Notre mental base donc notre identité sur notre passé et nous fait miroiter que le salut se trouve dans le futur. Les manifestations du mental sont de 2 types :

  • Les pensées. Elles sont sources de nos dialogues intérieurs interminables.
  • Les émotions. Elles sont les sensations physiques qui naissent de nos pensées. Alors que les pensées se logent dans la tête, les émotions se manifestent dans le corps (Exemple: quand vous êtes contrarié, vous le ressentez peut-être par des crispations dans le ventre).

Prendre conscience de ses pensées et émotions est le premier pas vers l’intégrité.

Alors que nos émotions et nos pensées sont censées nous servir, nombreux sont ceux qui vivent coupés de leurs émotions et de leurs pensées. Ils ne les ressentent que sur le plan purement physique (Je vais mal / Je vais pas mal). La solution ici est d’observer nos pensées et nos émotions sans jugement, en tant que témoin neutre.

Eh oui…L’observer. Rien d’autre. Sans aucune analyse ni aucun jugement. Avoir le rôle de témoin de notre corps de souffrance est la meilleure manière d’en être libéré. Mais il n’est pas simple de lâcher-prise ce corps de souffrance durablement, surtout pour nous, citoyens occidentaux, qui avons tellement l’habitude de vivre avec.

Pour lâcher prise et ne plus être la victime de nos émotions, l’auteur propose de se concentrer sur le présent. Vivre le moment présent permet de relever la tête et d’apprécier la réalité qui nous entoure. Contempler une forêt, écouter le chant des oiseaux, voir la réalité se mouvoir lentement au rythme de nos pas lents, se concentrer le goût délicat d’un de nos plats favoris. C’est tout de même mieux que de regarder le sol et de se remémorer les dernières paroles de notre chef un peu stressé ou de notre copine qui en pleine période…

Au début, vous ne laisserez aller vos émotions que quelques instants. Puis à force de pratiquer, vous saurez faire durer ces instant. Et à force conscientiser le moment présent, ces moments de séparation du mental se feront de plus en plus longs…Jusqu’à ce que votre corps de souffrance ne se manifeste plus. Il sera toujours en vous mais votre conscience du moment présent lui en empêchera toute manifestation. C’est plus qu’intéressant si vous êtes le genre stressé.

En résumé, vivre le moment présent, c’est s’autoriser quelques minutes voir quelques heures à être en paix et en harmonie avec nous-mêmes et tout ce qui nous entoure.

Voilà qui résume le concept du livre.

Pour mon vécu, la lecture de ce livre fut plutôt agréable. J’étais même surpris d’en faire mon livre de chevet pendant une dizaine de jours. Néanmoins, force est d’admettre que certains passages sont un peu (beaucoup?) illuminés. Et ça, je n’aime pas. Se référer à des concepts de l’astrologie chinoise, cela peut être intéressant pour augmenter sa culture… Mais de là à en faire un état d’esprit, je trouve cela décalé. Certains de mes amis m’ont même demandé si le livre n’était pas une porte d’entrée à une secte. Ce qui est faux mais qui laisse un doute si on se contente de lire juste quelques lignes en diagonal.

Petite anecdote

Après la lecture de ce livre, j’ai assisté à une formation sur l’éveil à la spiritualité à Paris… J’ai vraiment été étonné en voyant l’ambiance qui y régnait. Quand j’ai demandé à ma voisine à quelles fins elle utilisait la spiritualité, elle m’a rétorqué :

F: « Une fin? La spiritualité est infinie. Comment un concept aussi éternel pourrait se confronter à un mot aussi binaire que fin? « .

Vous l’aurez compris, je n’ai pas pris son numéro. Il est certain que je suis tombé sur un cas particulier. Mais l’ambiance générale était quand même bien perchée. Donc faites bien attention si vous désirez vous initier à ne pas tomber chez  des déséquilibrés en manque de dogme.

Les + :

  • Un concept puissant
  • Plaisant à lire
  • Un très bon départ pour un développement spirituel

Les – :

  • Un coté illuminé assez énervant
  • Demande de la pratique régulière

II/ Comment devenir zen avec la méthode SEDONA

Réputée dans le milieu du développement spirituel, la méthode SEDONA a fait autant de vague que le pourvoir du moment présent à son époque. Mais qu’en est-il réellement ? Une méthode révolutionnaire ou un coup de bluff Marketing ?

Comme le pouvoir du moment présent, la méthode a aussi sa success story.Avant d’inventer la méthode SEDONA, Lesten Levenston souffrait de grands maux physiques. La souffrance physique allant de paire avec la souffrance psychologique, on pouvait affirmer que la vie n’était pas rose pour notre ami. Mais après avoir réalisé sa propre méthode pour lâcher prise, tous ces maux ont disparu presque comme par magie.

Il a alors enseigné sa méthode à d’autres personnes qui, comme lui, souffraient de maux divers allant de la fatigue chronique à la phobie sociale.

Hale Dwoskin, grand fan de cette méthode, a écrit un guide pratique alliant théorie, exercice pratiques et témoignages.

Le livre est d’une taille conséquente, et pourtant, le lecteur remarquera rapidement que le fondement de la méthode SEDONA repose sur 5 questions à se poser chaque fois qu’on ressent une émotion ou une pensée à laisser-aller.

Voici ces 5 questions :

  • 1) Qu’est-ce que je ressens dans le moment présent ?
  • 2) Est-ce que je peux me permettre de l’accueillir, lui permettre d’être là ?
  • 3) Est-ce que je peux le laisser aller ?
  • 4) Est-ce que je veux le laisser aller ?
  • 5) Quand ?

Imaginez que vous désirez mettre en pratique la méthode. Vous voulez donner un coup de fil à votre chef pour lui redemander l’augmentation qu’il vous avait promis. Quoi de plus normal, vous êtes un peu stressé. L’occasion est idéale, vous testez la méthode.

  • Question n°1 : Qu’est-ce que je ressens dans le moment présent ? Répondez simplement à la question. Puis autorisez-vous à ressentir pleinement ce que vous vivez dans le moment présent, que ce soit les pensées, les sentiments, les émotions et les sensations qui sont présents en ce moment. Dans notre exemple, ce serait « De l’anxiété et du stress par rapport à mon prochain coup de téléphone ». Si un tas d’autres flux de pensées se succèdent, notez leur existence et acceptez-les.
  • Question n°2 : Est-ce que je peux me permettre de l’accueillir, lui permettre d’être là ? Ici, pas de justifications ou d’explications mentales mais simplement prendre la réponse comme elle vient : « oui » ou « non ». Même si vous répondez « non », le lâcher prise pourra se faire. Laissez faire sans chercher à contrôler puis passez à la question 3
  • Question n°3 : Est-ce que je peux laisser aller ce stress ressenti ? ». Comme avant, laissez venir la réponse. Que la réponse soit « Oui » ou « Non », passez à la question n°4
  • Question n°4 : « Est-ce que je veux la laisser aller ? ». Si la réponse est non ou si vous êtes indécis, vous pouvez rajouter une autre question  « Est-ce que je préfère garder cette tristesse ou est-ce que je préfère en être libre ? » Et si la réponse est encore non, passez quand même à la dernière question.
  • Question n°5 : Quand…quand est-ce que je veux lâcher-prise, quand est-ce que je veux être libre ? La réponse peut être « maintenant », « dans 2 minutes » ou « dans une semaine », ce n’est pas important. Reprenez le processus à partir de la question 1 autant de fois que nécessaire jusqu’à vous sentir libre par rapport à votre émotion de départ.

 

Mon opinion ? Il s’agit d’un bon livre de développement spirituel qui, comme le pouvoir du moment présent, se base sur un concept simple mais pourtant riche. Ceci étant dit, un concept simple n’implique pas une mise en pratique simple. Si vous êtes un grand débutant en développement spirituel, vous devez vous armer de patience car même avec une méthode efficace, la maitrise de soi prend du temps… Mais le jeu en vaut la chandelle.

Le livre pourrait se résumer en 4 chapitres, théorie incluse, mais je crois que l’auteur a allongé son livre volontairement. En effet, à partir d’un certain point, on sent qu’on a fait le tour du concept majeur du livre, seul les témoignages et les exemples apportent de la nouveauté. Selon moi, l’auteur a augmenté le nombre de page pour que les lecteurs pratiquent la méthode plus souvent. En effet, en lisant les témoignages de personnes qui ont changé leur vie grâce à ce livre, on se dit « Pourquoi pas moi ? » et on se remotive à pratiquer la méthode une fois de plus. Et à force de la pratiquer une fois de plus, on commence petit à petit à la maitriser.

J’ai quand même 2 reproches à faire au livre : Tout d’abord, on sent que l’auteur a voulu mettre en valeur l’aspect révolutionnaire de cette méthode. En effet, entre le nombre écrasant de témoignages très (trop ?) positifs et les histoires de changement de vie des élèves de l’auteur, je me suis demandé pendant un moment si la méthode n’était pas en réalité qu’une grosse arnaque misant sur un effet placebo. Cela doit être mon coté français critique, mais c’est frustrant de lire toutes les 5 lignes que la méthode est révolutionnaire sans en ressentir des effets similaires en tant que débutant. A force de s’auto-complimenter, la méthode perd en crédibilité, c’est dommage, car la méthode est efficace.

Deuxième problème, je ne crois pas que la méthode SEDONA puisse vraiment résoudre tous les problèmes émotionnels. Autant le mode de pensée est efficace dans certaines situation, autant je le trouve beaucoup moins efficaces dans d’autres. Nous en reparlerons mais une spiritualité efficace est une spiritualité adaptée à notre personnalité. Cependant, pour un débutant ou même un initié, il constitue une excellente entrée en matière complémentaire au pouvoir du moment présent.

Les + :

  • 5 questions faciles à retenir
  • Un autre concept puissant…

Les – :

  • … Mais qui nécessite de la patience pour récolter les premiers fruits
  • L’auteur valorise trop sa méthode, c’est énervant

III/ Comment devenir zen avec la pratique du Yoga

Comment devenir zen grâce au yoga

Notre troisième produit est une discipline très à la mode en ce moment. Depuis une dizaine d’année, le yoga a percé la sphère occidentale pour les nombreux bienfaits qu’elle procure à ses pratiquants. Comme beaucoup de curieux, j’ai été lire des articles qui donnent 10 bonnes raisons de pratiquer le Yoga. L’instant suivant, je me suis inscrit à un petit club de Yoga. J’ai volontairement choisi un club qui ne prenait pas plus de 15 personnes afin d’avoir des conseils personnalisés sur ma manière de pratiquer.

Première surprise, la salle était remplie de femmes. Aucun mec à part moi. Habituellement, je ne suis pas fan des ambiances où il n’y a que des femmes, ça fait des messes à voix basses, ça parle de futilité, ça se concentre jamais sur l’essentiel et à moins de draguer, on en sort le cerveau remplie de banalité et totalement confus. Mais là l’ambiance n’est pas à la futilité, j’ai affaire à des femmes de tout âge zens, accomplies, appliquées et bien dans leur tête. De quoi donner envie de patienter l’aboutissement de la femme moderne. Mais c’est un autre débat. L’ambiance est à la fois agréable et motivante, respect.

Commence alors la séance. Entre les exercices d’étirement, de souplesse, de respiration et de concentration, le temps passe très vite si on se laisse aller au jeu. A peine la séance terminée, on se sent déjà plus léger dans sa tête et dénoué au niveau du ventre.

Le yoga est comme la méthode SEDONA et la pouvoir du moment présent, plus on pratique, plus les résultats sont impressionnants. Dans la vie de tous les jours, on sait rester zen mais on est aussi plus volontaire, plus motivé, plus solide mentalement, bref, c’est une activité que je recommande à toutes personnes qui se sentent bloqué, anxieuse ou stressé.

Un défaut peut-être ? Oui, un seul. C’est une activité à part entière qui demande application et pratique. Mais contrairement à la méthode SEDONA et au pouvoir du moment présent, vous devrez réserver plusieurs créneaux horaires hebdomadaires pour pratiquer.

Voici ce que je vous recommande, vous pratiquez du Yoga en club pendant 3 mois. Après, vous gardez en mémoire vos exercices préférés et vous les pratiquez 15 minutes tous les matins.

Les + :

  • Une ambiance sereine et paisible
  • Le bien être à la fin d’une séance
  • La sensation de toujours progressé à chaque nouvelle séance

Les – :

  • Demande du temps et de l’argent
  • Nécessité de faire des cours avec un prof pour éviter de faire n’importe quoi

IV/ Comment devenir zen en combinant un peu de toutes les méthodes

Comment devenir en créant sa propre méthodeVous l’aurez compris, la première qualité requise pour réussir est la patience. Cependant, j’ai une bonne nouvelle pour vous, plus il sera difficile pour vous d’entrer dans le monde fabuleux du lâcher prise, plus il vous faudra du temps et de la patience mais plus la récompense de votre investissement bouleversera votre vie.

L’apprentissage de spiritualité est comme la maitrise d’une borne d’arcade des années 90. Si on essaie qu’une ou deux fois, on perd rapidement, on peste dessus et on ne fera jamais un essai supplémentaire. Par contre, si l’on passe un peu de temps dessus et que l’on accepte d’échouer de nombreuses fois, vous commencerez petit à petit à prendre en main le fonctionnement de la machine. Et alors là, en plus d’être sympa à pratiquer en tant que telle, elle boostera votre vie quotidienne comme jamais auparavant :

  • Vous aurez beaucoup plus de volonté, beaucoup plus de motivation
  • Vous serez beaucoup plus compréhensif et aimant. Ce qui aboutit à plus d’amour en retour. Ce qui aboutit à moins de douleur lors de l’échec et donc l’envie de tenter et d’apprendre de nouvelles choses
  • Vous saurez comment devenir zen quelque soit la situation

Vous êtes maintenant convaincu du bonheur que peut procurer une spiritualité efficace. Mais quelle est la meilleure méthode pour y parvenir ?

  1. Tout d’abord, je le répète, armez-vous de patience. Donnez-vous 3 à 6 mois de pratique pour profiter des premiers effets durables. Si les premiers effets arrivent avant, tant mieux pour vous, pour les autres, patience ;).
  2. Ensuite, allez sur Amazon et achetez-vous 2 ou 3 livres de spiritualité. Ne prenez pas de risque, achetez ceux qui ont le plus de succès auprès des utilisateurs et de préférence d’auteurs occidentaux. Si l’auteur est Espagnole, Hongroie ou Américain, il y a de fortes chances que les problèmes d’orgueil, de désir et d’obsession qu’il traitera seront les mêmes que les vôtres. Par contre, si vous prenez un ouvrage Indien ou Chinois, un travail supplémentaire de translation sera nécessaire
  3. Choisissez un de vos nouveaux livres et dévorez-le ! Dégagez de ce livre le concept fondamental. La plupart des livres de spiritualité s’articule autour d’un seul concept fondamental. Prenez conscience du concept fondamentale, notez-le et commencez à pratiquer
  4. Ensuite et c’est beaucoup plus difficile que ça en a l’air, vous allez devoir implémenter une réflexe automatique. A chaque fois qu’un mauvais processus de pensée commencera dans votre tête, que ce soit un moment de colère, de stress, d’anxiété, de culpabilité, voir même une envie de pisser que vous ne pouvez pas retenir, vous devez avoir le réflexe de tenter des exercices de spiritualité, et surtout, d’être patient et indulgent envers vous même. Si au bout de 2 ou 3 essais, vous n’arriverez à rien et que vous sentez que ça commence à vous énervez, laissez tomber, vous réessaierai une prochaine fois. Par contre, si vous ressentez un tout petit progrès, félicitez-vous, notez sur un calepin l’émotion et la pensée que vous avez laissé-aller et puis lâcher prise aussi. Cela ne sert à rien de se féliciter pendant 1 heure. Votre mental est malin, il vous connait bien mais vous ne le connaissez pas encore. Rapidement, votre mental va comprendre que vous lui empoisonnez l’existence avec vos exercices de spiritualité, il va donc essayer de se manifester sous une autre forme : l’autosatisfaction abusive. Il va faire en sorte que vous croyez avoir tout compris de lui et vous donnez un excès de satisfaction intérieur. Si bien que vous oublierez de pratiquer l’exercice la prochaine fois. Ne sous estimez pas ce que dernier paragraphe, ce conseil est à prendre très au sérieux.
  5. Ensuite, au bout de plusieurs mois de pratique, vous remarquerez que la méthode a résolu certain type de problème quotidien. Prenez en bonne note et à partir de maintenant, n’appliquez le concept que pour les émotions avec laquelle la méthode est efficace. Pour les autres émotions et pensées négatives, restez patient, vous avez déjà accompli un long chemin.
  6. Recommencez à l’étape N°3 mais avec un nouveau livre.

La meilleure méthode de spiritualité est donc celle que l’on construit soi-même, après des années d’essai, de prise de conscience et de connaissance de soi. Pour se faire, prenez le meilleur de chacun des meilleurs livre de spiritualité. Croire que l’on peut vivre le même bonheur que l’auteur du livre en suivant uniquement sa méthode est illusoire. Au mieux, on se sentira un réel mieux être qu’avant car le filtre proposé par l’auteur fonctionnera pour certaines de nos pensées. Au pire, cela ne marchera pas car la manière de l’auteur d’accepter puis de lâcher prise ne nous conviendra pas.

Ne soyons pas mauvaise langue, si vous choisissez un livre de spiritualité qui a été fortement apprécié par la presse et par de nombreux utilisateurs, il y a de fortes chances que cela marche sur vous aussi. Mais n’oubliez pas, cela ne résolvera probablement qu’une partie de vos mauvaises pensées.

Pour conclure cet article, je vous donne la liste des filtres de pensée que j’ai mis en place pour un quotidien plus léger et moins stressant. Encore une fois, ne calquez pas sur moi à moins d’être vraiment certain que le filtre sera très efficace sur vous aussi.

  • Filtre par rapport à mon stress d’une action que je vais entreprendre : « La souffrance me rend plus fort, l’expérience m’a prouvé que chaque rejet, chaque échec me rend plus fort et plus charismatique, ce stress est donc la bienvenue ! »
  • Filtre par rapport à un stress passif (genre je suis dans un endroit bondé de monde, je suis debout depuis très longtemps, je suis dans les bouchons) : « L’homme moderne se distingue de l’homme normal dans sa capacité à accepter sa souffrance, à la supporter paisiblement voir même à l’aimer ».
  • Filtre par rapport a des regrets, à une chose que je n’ai pas fait : « Que ma colère bien aimée prenne possession de mon âme, c’est elle qui me pousse à l’action et au changement »
  • Filtre par rapport au futur a de la petite appréhension : Pourquoi ne pas profiter du moment présent, regarder l’environnement bougé lentement au fil de ma démarche lente mais assurée, ou apprécier l’apparition de ces petits caractères au fur et à mesure que j’écris du texte, ou encore apprécier la couleur des choses qui m’entourent, apprécier la texture des matériaux qui composent mon bureau, etc…

 

(*1) Position méta : Se dit d’une position où nous observons sans jugement une situation. Pour faciliter l’expérience, certains coach conseillent de vivre la situation en position « petite souris » où nous observons la scène d’un point de vue totalement différent. Cet outil est puissant pour prendre conscience objectivement d’une situation difficile comme un échange violent par exemple.

Incoming search terms:

  • méthode sedona (1)