Comment virer les 3 personnages qui cassent et détruisent votre estime de soi ?

Ce qui conditionne notre état d’esprit, notre bonne humeur ou notre mauvaise humeur au quotidien, ce sont les pensées que génère notre esprit, qui sont parfois conscientes ou inconscientes qui vont nous conditionner d’avoir l’état d’esprit plutôt positif ou négatif. Toutes les mauvaises pensées se regroupent en 3 catégories. Ces 3 catégories de pensée, je les ai personnifiés afin de pouvoir de mieux les identifier, de vous aider à les identifier et ainsi pouvoir les contourner.

Pour les déjouer, le fait d’en prendre conscience vous permet déjà de prendre du recul.

  • Commençons par Irma. Irma est une liseuse de bonne aventure. Irma c’est compétences, c’est pas vraiment une compétence en tous cas, c’est un peu une arnaque. Elle a intuition de deviner les intentions des gens, ou ce qu’ils pensent de nous. Les pensées représentatives de Irma : « Il se méfie de moi depuis qu’il est passé ça… », « Il ne me regarde plus pareil depuis qu’il s’est passé ça… ». C’est des pensées où on ne sait pas vraiment ce que l’autre pense, et pourtant on pense savoir.

 

  • Passons maintenant au deuxième personnage, Calimero.
    Calimero est un personnage tout mignon et tout gentil, mais qui pourtant généralise beaucoup trop. Calimero croit fermement à la lois de Murphy, à là lois de l’emmerdement maximal, et pense que toutes les mauvaises choses n’arrivent qu’à lui. Calimero ne fait pas seulement des pensées sur lui-même, il fait aussi des pensées sur les autres, genre « les femmes ne sont plus qu’elles étaient, elles aiment que les grands, les bruns, les ténébreux, les musclés ».

 

  • Enfin il y a un troisième personnage, il s’agit du tyran. Le personnage du tyran vous inflige de la culpabilité tous les jours. Il vous appose d’agir toujours. Faire une erreur, c’est faire le mal. On est persuadé qu’en fait avoir une pensée tyrannique dans notre tête est une preuve solide que l’on a envie de se motiver. C’est « on ne peut plus faux ». À chaque fois que vous êtes en train de vous infliger une pensée tyrannique, vous culpabilisez. Si vous croyez que la pensée tyrannique est une bonne manière pour vous motiver, et ben je vous recommande cette chose : À chaque fois que vous faites quelque chose, infligez vous un châtiment corporel ! Bon sérieusement, le tyran ce n’est pas du tout la pensée motivante. Si vous n’acceptez pas dans votre tête que vous pouvez faire des erreurs, vous allez pas arrêter d’en faire. La motivation est le contraire de la culpabilité.

Maintenant que je vous ai présenté ces 3 personnages, je vais vous donner quelques petits conseils pour mieux comprendre comment les déjouer.

Pour Irma c’est très simple. Pour déjouer la pensée de Irma, comme je vous l’ai dit dans la vidéo sur devenir le rois de vos soirées, il suffit d’extérioriser votre mental. Plutôt que de regarder à l’intérieur, d’imaginer et de réfléchir sur ce que d’autres pensent de vous, vous allez observer et écouter les gens pour essayer de deviner ce qu’eux, ils aimeraient entendre de vous.

Pour Calimero c’est un peu pareil. Calimero est très facile à remettre en question. À partir du moment où vous prenez conscience que vous faites un peu le Calimero, c’est-à-dire vous dites « de toute façon toutes les filles sont comme ça » … Posez-vous la question : « vraiment toutes ? » En général vous remarquerez qu’il existe au moins des exceptions et que même la plupart de temps ce n’est pas une exception, mais c’était votre réflexion qui était une exception. Si vous pensez que toutes les filles sont injustes, si vous pensez que toutes les filles sont méchantes, si vous pensez qu’elles sont toutes cruelles, si vous pensez que la vie est injuste qu’il est très difficile de faire carrière en France, que c’est la crise et que c’est le bordel… Eh ben, changez de société, changez de statut, changez de façon de voir les choses ou agissez, mais faites quelque chose, ne restez pas dans ce sentiment d’injustice, c’est complètement débile… Et ce n’est pas très masculin de se plaindre, par contre, c’est très français !

Enfin pour le tyran, comme je le disais, vous devez accepter de faire des erreurs. Franchement, sans déconner, les erreurs sont la source d’expérience. Donc ne pas en faire et de se condamner de devoir faire des erreurs c’est le meilleur moyen de passer à côté de l’expérience de votre vie qui vous permettra de devenir celui que vous voulez être.
À partir de maintenant identifiez grâce à ces 3 personnages très représentatifs, Calimero, Irma et le Tyran, identifiez le quotidien, quand vous passez en action, et prenez en conscience. En les déjouant vous gagnerez énormément en estime de soi.

Je vous souhaite à tous une excellente journée et je vous dis à très bientôt.

★ Playlist pour comprendre la notion d’amour dans le fun et la bonne humeur :

★ Pour plus d’articles et de conseils :
http://les-derniers-hommes.fr

★ Pour me suivre sur les médias sociaux :
https://www.facebook.com/surhomme.fr/?fref=ts

Catégorie de la vidéo: être un homme, avoir confiance en soi, vidéo développement personnel pour homme